Jan Stekelenburg

peintre hollandais

Artiste peintre

Jan Stekelenburg Peintre

1922 : Jan Stekelenburg né à Maasbree (Pays-Bas).

1937 : Dessinateur dans diverses agences publicitaires. Se lie d'amitié avec le peintre Jan Boon.

1941: Accusé d'espionnage à tord, parce qu'il était en train de peindre près de chez lui, à côté de la frontière allememande, il est déporté en camp de travail. Il reprendra sa formation après son évasion.

1946 - 1950 : Etudes de sculptures à l'académie Rijksakademie d'Amsterdam, Professeurs G.V.A. Röling et H. Campendonk.

1947 : Voyage d'études en Angleterre, Irelande, France, Italie et Yougoslavie.

1950 : Participe à l'exposition collective Cobra au musée Stedelijk d'Amsterdam avec Karel Appel, Constant, et Corneille (Pays-Bas).

1954 : Demeure en France avec une bourse de l'état français à Sête, se lie d'amitié avec Francis Desnoyer.

1955 : Remporte le Challenge Cup de la société d'art de Utrecht (Pays-Bas).

1958 :Remporte le prix Talens de la peinture avec son tableau "Rugby".

1961 : Remporte une mention honorable au Talensprijs avec son tableau "Voiture".

Jan Stekelenburg est cité dans de nombreux livres d'art comme "Histoire de la peinture moderne " 1959 de Charles Wentinck.

Œuvres

Jan Stekelenburg Artiste Peintre

Jan Stekelenburg fait parti des premiers peintres hollandais abstrait d'après guerre.

Dans les années 1950 il se joindra pour quelques expositions au mouvement Cobra, l'Internationale des artistes expérimentaux (IAE), crée en 1948 par les peintres : Karel Appel, Constant, Corneille, Christian Dotremont et Asger Jorn.

Ce mouvement rejète la culture rationaliste de l'occident dont la seconde guerre mondiale est l'expression du déclin. Ces artistes mettent en avant dans l'art: la liberté, l'impulsivité, le primitivisme, ils militent pour une sorte de regression volontaire et consciente. Ils s'intéressent à l'art primitif, populaire, les travaux sont souvent réalisés collectivement, avec une volonté d'internationalisation. Le groupe s'opposera aux surréalistes, à qui ils reprochent leur parisianisme, et leur manque de spontanéïté qui reste trop souvent seulement théorique.

Mais Jan Stekelenburg quittera le groupe avant sa dissolution en 1951.

"S'il ne fait pas partie du célèbre groupe Cobra, c'est qu'il ne s'est pas totalement solidarisé avec leurs principes esthétiques, qu'il refuse de couper le phénomène artistique contemporain de ses racines, de jeter aux oubliettes les Rembrandt, les Vermeer, les Bosch."
La Montagne Centre-France - Décembre 1976

VOIR TOUTES LES ŒUVRES

Expos

Jan Stekelenburg Expos de peinture

Jan Stekelenburg participera à des expositions collectives du mouvement Cobra, ou l'Internationale des Artistes Expérimentaux.

Il remportera de nombreux prix et exposera de nombreuses années ses oeuvres d'art à travers le monde.

Ses tableaux sont également présentés dans diverses expositions depuis son décès, en 1977.

Ses oeuvres sont toujours à voir dans divers musées et font partie de collections privées.

Musée Stedelijk, Amsterdam, (Pays-Bas)

Musée Central, Utrecht , (Pays-Bas)

Musée Van Abbe, Eindhoven, (Pays-Bas)

Kunsthandel et Galerie de Boer, Amsterdam, (Pays-Bas)

Musée van Bommel Van Dam, Venlo, (Pays-Bas)

Jan Stekelenburg figure dans des articles, dans de nombreux journaux, rédigés par des critiques d'art comme Charles Wentinck, Ed Wingen, Hans Redeker et d'autres, aux Pays-Bas et à l'étranger.

VOIR TOUTES LES EXPOS